Qu’est-ce que le régime chrononutrition ?

Bien que pour toutes les personnes, entamer un régime signifie perdre du poids en un temps record et se priver des bonnes choses de la vie, le chronorégime est un mode alimentaire en vogue permettant de garder une jolie silhouette sans pour autant se priver. Comme le dit si bien le Dr Delabos, notre corps est le reflet de notre alimentation. Le régime chrononutrition va permettre à la personne qui le suit de perdre les kilos en excès, les bourrelets indésirables. Une fois les kilos superflus perdus, ce régime permettra également de maintenir ce poids idéal. Hormis une belle silhouette, sont ajoutés aux avantages du régime, une amélioration de l’état de santé chez les personnes diabétiques, hypertendues ou encore ayant des problèmes de dyslipidémies.

 

Quels sont les principes de ce régime chrononutrition ?

 

Comme il n’est pas question de se priver, comment donc pourrait-on perdre du poids ? Notre organisme varie ses besoins en nutriments en fonction des moments de la journée, en parallèle, il sécrète en permanence des enzymes et des hormones. Le principe du régime chrononutrition est donc simple, ne pas manger des aliments dont l’organisme n’aura pas besoin, car cela favoriserait le stockage des sucres et des graisses. La perte de poids se fait très aisément si les règles sont suivies. Cependant, ce régime requerra beaucoup de patience donc il ne sera pas conseillé pour ceux qui veulent perdre du poids très rapidement.

 

Comment va se dérouler la journée lors d’un régime chrononutrition ?

 

Nous connaissons tous les 3 grands repas clés de la journée : le petit déjeuner, le déjeuner et le diner. Dans le régime chrononutrition, un « autre repas » est ajouté et possède un rôle important, c’est le gouter. Le régime consistera à apporter à l’organisme les nutriments dont il aura besoin aux moments des habituelles sécrétions enzymatiques et hormonales. Il faudra à tout prix respecter les moments de ces différents repas !

Petit déjeuner : C’est un repas clé de la journée, apportant l’énergie nécessaire pour que nos différents organes mènent à bien leur travail. Trois principales enzymes sont sécrétées dès le réveil notamment, l’insuline (qui métabolisera les glucides), les protéases (métabolisera les protéines) et les lipases (métabolisera les lipides). On pourra donc établir un menu dans lequel serontinscrits pain (60 g), beurre (25 g), œuf (60 g) et fromage (100 g), afin de bien débuter la journée.

 

Déjeuner : Il doit quant à lui être dense. L’apport en protéines est favorisé au cours de ce repas tandis que l’apport en graisse doit être diminué. Ceci sera expliqué par la sécrétion de protéases et d’amylase à midi qui va permettre le stockage de protéines sous forme de réserve.  Au cours du déjeuner, il n’y aura ni entrée, ni dessert ni fromage et jamais de vin. Le menu se composera essentiellement de 250 g de poisson ou de viande accompagnés d’un petit bol de pâtes ou de riz (féculents) ou de 50 g de pain.

 

Gouter : Le gouter plaira surement aux adeptes des aliments sucrés. En effet, il agit comme un coupe-faim pour éviter que l’on mange trop au cours du diner. On pourra alors manger plus léger le soir de façon à éviter les stocks inutiles. Comme gouter, des fruits secs ou fruits frais, du chocolat noir ou des noix.

 

Diner : Diner léger, voire même facultatif lors d’un régime chrononutrition, ce qui permettra de bien dormir. Il sera riche en protéines animales, les légumes verts et le poisson sont l’idéal dans ce menu.